Produits de construction de menuiserie

Produits de construction de menuiserie

 Les produits et éléments de construction de menuiserie doivent être hygiéniques, beaux et confortables lors de leur utilisation ; ils peuvent être divisés en cadre, plaque, cadre-plaque de forme rectiligne et curviligne.

Sous l'influence de la température et de l'humidité, le bois peut changer ses dimensions dans des limites assez larges. Par exemple, lors du séchage de la limite d'hygroscopicité (humidité) à un état complètement sec, selon les essences, le bois change ses dimensions le long des fibres de 0,1 à 0,3 %, dans le sens radial de 3 à 6 % et dans le sens direction tangentielle de 6 à 10 %. Ainsi, au cours de l'année, l'humidité des portes extérieures en hêtre passe de 10 à 26 %. Cela signifie que chaque planche de cette porte, qui mesure 100 mm de large, augmente ses dimensions de 5,8 mm lorsqu'elle est mouillée et rétrécit de la même quantité lorsqu'elle est aérée. Dans ce cas, des fissures apparaissent entre les planches. Cela peut être évité si les produits de menuiserie sont construits de manière à ce que les modifications inévitables des différentes parties du produit soient effectuées librement, sans perturber la forme de résistance. Ainsi, par exemple, lors de la fabrication d'une porte avec un insert, cet insert, qui est inséré dans les rainures des frises verticales du cadre, doit avoir un écart de 2 à 3 mm, mais de sorte que lorsqu'il est complètement sec, il ne sort toujours pas de la rainure (fig. 1).

20190928 104738 15

Figure 1 : Vue en coupe d'une porte avec insert

Les produits de menuiserie doivent être constitués de lattes étroites pleines ou collées (cadres de porte en planches, planches de menuiserie, etc.).

Les éléments de construction de menuiserie ne subissent pas de contraintes statiques ou dynamiques plus élevées lors de leur exploitation. Et pourtant, lors de la construction de ces produits, il faut veiller à ce que le sens de la tension coïncide avec le sens des fibres du bois, ou qu'il s'en écarte légèrement. Sinon, la résistance de l'élément peut être considérablement réduite.

Les éléments des produits de construction de menuiserie dans la direction ou en angle sont reliés les uns aux autres à l'aide de chevilles et d'encoches - cannelures, à l'aide de colle, de vis, de ruban métallique et d'éléments externes.

Le plus souvent, les éléments sont connectés à l'aide de bouchons et d'encoches. La force de la connexion des éléments au bouchon et à la mortaise dépend de l'humidité du matériau et de la précision du bouchon et de la mortaise.

La plupart des éléments de construction de menuiserie sont reliés par une prise simple ou double de forme plate ou ronde. Cependant, lors de la fabrication de portes, les cales rondes sont largement utilisées - chevilles pour relier les éléments verticaux et horizontaux, cadres de porte avec inserts, etc. Ces connexions ne diminuent pas la résistance du produit et permettent une économie de bois de 17 % par rapport aux autres méthodes.

Lors de la fabrication de portes, de meubles de chambre intégrés, de cabines d'ascenseur, etc. les façades des planches et des billettes sont fixées à un double bouchon, avec un bouchon et une encoche et avec un bouchon et une encoche avec une dent. Dans ces cas, les planches et les lattes sont reliées par des chevilles rondes plates et des encoches ou des chevilles en bois insérées (fig. 2, 3, 4)

20190928 104738 16

Figure 2 : Éléments de porte collés recouverts de placage

20190928 104738 17

Figure 3 : Détails des connexions des planches

20190928 104738 18

Figure 4 : La connexion des parties verticales et horizontales de la porte avec des goupilles rondes insérées

Pour que le produit soit solide et ait une rigidité suffisante, il doit exister un certain rapport entre les dimensions du bouchon et les éléments. Les rapports de dimension suivants sont recommandés : la largeur du cœur doit être égale à la moitié de la largeur de l'élément dans lequel se trouve la rainure ; la longueur du bouchon doit être égale à toute la largeur de la billette ou du panneau moins les épaulements de la connexion; l'épaisseur du vrai plug est faite de 1/3 à 1/7. et l'épaisseur du double bouchon de 1/3 à 2/9 de l'épaisseur de l'élément ; taille d'épaulement de 1/3 à 2/7 pour le premier bouchon et de 1/5 à 1/6 de l'épaisseur de l'élément pour le double bouchon ; la largeur de l'encoche pour la double fiche doit être égale à l'épaisseur de la fiche elle-même.

Il existe différents types de connexions. Les plus importants d'entre eux sont donnés dans la figure 5.

20190928 122009 1

Figure 5 : Différents types de raccords de menuiserie

En pratique, les plaques sont majoritairement collées avec un médicament sur les faces de contact, sur la languette et le sillon avec le cerveau. Lorsque les solives sont reliées sur toute la largeur avec de la colle, les côtés de raccordement des solives doivent être percés en douceur, rapidement assemblés en planches serrées avec des cales. Les planches collées doivent être rabotées des deux côtés sur une raboteuse double face, afin d'éliminer les irrégularités créées lors du collage.

La languette et la rainure peuvent être rectangulaires, triangulaires, semi-circulaires, ovales ou en queue d'aronde. Cette méthode est le plus souvent utilisée lors de la fabrication de cadres de porte, de parquet, d'éléments verticaux et horizontaux pour portes à partir de déchets sur des machines spéciales - machines d'assemblage automatiques et nécessite une grande consommation de bois, et ne doit donc être utilisée qu'en cas de besoin extrême.

La connexion avec le panneau de particules est utilisée dans la production de parquets. Le cerveau est fait de bois tendre. Les éléments de fenêtre et de porte, les meubles de maison intégrés, les cabines d'ascenseur, etc. sont fixés avec des vis. Avant de les tourner, les vis doivent être graissées avec de la stéarine, du graphite dissous dans de l'huile végétale, une graisse similaire.

Aux endroits où les vis viendront, des trous doivent être percés, dont la profondeur est approximativement égale à deux fois la profondeur du filetage. Si, au contraire, il est nécessaire de connecter deux éléments de plus grande épaisseur, un trou égal au diamètre de la vis est percé.

Les connexions utilisant des attaches en fer (fig. 6) sont peu utilisées dans la pratique, mais elles peuvent être utilisées pour connecter des éléments verticaux à des éléments horizontaux, pour des portes de remplissage et des portes avec remplissage.

20190928 123217 1

Figure 6 : Connexions utilisant des attaches en fer

Les connexions utilisant des clous ne sont pas utilisées pour connecter des éléments de menuiserie. Les cales en bois sont utilisées dans la fabrication des fenêtres, portes et autres produits de construction de menuiserie, puis pour le liage complémentaire des éléments aux points de leur raccordement et pour éviter la déformation des différents cadres lors de leur exploitation.

Une caractéristique des connexions de menuiserie à l'aide de chevilles est qu'elles ne peuvent être réalisées qu'avec de la colle. Ces connexions ne doivent pas être réalisées sans collage. Les éléments collés entre eux doivent rester serrés dans la pince pendant au moins 6 heures sous une pression de 2 à 12 kg/cm2,
Des éléments massifs de produits de menuiserie peuvent être assemblés en collant des éléments plus petits d'un type de bois, ainsi qu'en combinant des essences nobles et du bois ordinaire. Les éléments verticaux et horizontaux des fenêtres, portes, caissons et autres produits peuvent être en bois de conifère collé, recouverts de planches de chêne de 8 à 10 mm d'épaisseur (fig. 7). Il est préférable de coller les éléments et de les recouvrir de bois à l'aide de colles phénol-formaldéhyde stables à l'eau.

20190928 123217 11

Figure 7 : Éléments de fenêtre et de porte collés, recouverts de tuiles de bois franc
L'assemblage des structures de châssis et des structures de châssis avec des plaques se fait à l'aide de pinces mécaniques, hydrauliques ou pneumatiques.

Articles Liés